Si je devais définir la confiance en soi, je dirai que c’est la représentation de ses capacités et de ses ressources pour réaliser une tâche. Elle est donc nécessaire au quotidien. Si on en manque, inévitablement notre performance sera impactée.

Et de la même façon, un excès de confiance (« pas la peine que je m’entraine, je maitrise, je ne force pas… ») peut impacter négativement notre performance La Confiance est donc indispensable dans la vie. Elle impact notre façon de penser, d’agir, de faire les choses. Une « bonne » confiance en soi influencerait donc nos pensées positivement, notre mental, notre degré de maitrise technique, voir notre physique ! Nous allons suivre 7 pistes clés pour dompter sa confiance.  


  1.  En sport, la confiance passe par le physique !  Améliorer son potentiel physique permet de se voir de façon positive (donc pensée positive), et s’associe souvent à une réussite technique ou tactique en sport. La confiance passe donc par l’alignement Tête (pensée) / Coeur (émotion) / Corps (comportement). Se sentir bien dans son corps, être bien dans ses baskets…toutes ces expressions de la confiance passent finalement par le physique. Entrainez vous, ou entrainez vous a visualiser votre corps comme étant quelque chose qui vous plait. Vous serez alors dans un état d’esprit positif, bon pour la confiance.


  2. Faites comme si ! Adopter les postures de vos idoles, celles qui sont pour vous les plus confiantes (un acteur, un sportif, un ami, un parent, un professeur …). En identifiant les postures qui représentent pour vous la confiance (le regard, la gestuelle, le ton de voix, le leadership…), vous modélisez la réussite et vous pouvez réactiver votre confiance.


  3. L’auto suggestion. Affirmer et répéter…c’est ancrer une parole, un geste, comme pour se convaincre positivement : « je suis fort, je suis capable… ». La natation française possède une équipe présente sur les podiums mondiaux depuis plusieurs années. Alain Bernard, Fabien Gilot, Amaury Leveaux, Jérémy Stravius…l’équipe était déjà bien remplie quand Florent Manaudou est arrivé au pôle France de Marseille. Complexé face à ces médaillés d’argent Olympique, Florent a travaillé sa confiance avec un préparateur mental. Il a découvert qu’un de ses points fort par rapport aux autres était sa puissance physique. Il s’est donc ancré et répété le mot « puissance » à chaque départ, lui donnant une bonne dose de confiance avant de s’élancer du plot.


  4. Entrainement à 100%. Un bon entrainement vous permet de prendre conscience de vos points fort et de vos axes de progrès. Il est important d’identifier et de prendre conscience de ces attitudes de confiance liées à vos compétences et progrès, et également d’identifier les paroles, les gestes qui sont liés à votre manque de confiance. Vous pourrez plus facilement basculer dans la confiance en modifiant vos actions identifiées comme aidantes.


  5. Préparation et routines. Bien s’échauffer, prendre le temps de se préparer avant le jour de la compétition, mettre en place des routines de relaxation pour évacuer le stress et être plus concentré sont nécessaires pour avoir le comportement et les pensées liés à la confiance : calme, relâchement, lucidité…L’objectif est que quelque soit le résultat, il ne doit y avoir aucun regret sur sa prestation.


  6. Ancrer ses réussites. La confiance s’acquière à l’entraînement ! Il faut la préparer. Un point réussi, une séquence bien travaillée qui fonctionnelles apprentissages, sont autant d’éléments à ancrer consciemment comme positif (avec un geste, une parole) . Faire la photo du geste ou de la séquence comme pour « l’immortaliser ». Cette photo (identifiée en PNL comme moment ressource) permet de revenir de façon automatique sur un moment de confiance et chasser les pensées négatives.

  7. Régime de la réussite ! Vous ne gagnez plus, vous ne progressez plus…Qu’allez vous faire pour retrouver la confiance ? Revenir en arrière pour prendre de la hauteur et de l’objectivité sur les résultats, en identifier les causes, rester simple et humble et mettre en avant ses réussites aux entrainements et enfin aller chercher des pensées positives et de l’enthousiasme . « C’est à force de victoire sur soi que la confiance en soi se forge » James LOEHR, psychologue américain. « L’adversaire le plus difficile à battre, c’est soi même » Timothy GALLWEY, dans les années 70, précurseur de la préparation mentale.

En conclusion,  Augmenter ou retrouver votre confiance en vous passe par l’ancrage de vos réussites, en les visualisant comme si vous y étiez ou comme si vous passiez en mode acteur. Déterminez des objectifs atteignables et ajustages. Ayez le bon état d’esprit pour contrer le négatif, et pratiquer la gratitude. Enfin, en pratiquant l’auto suggestion et en allant chercher vos moments ressources, ceux qui vont vous aider vous réactiverez votre confiance.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *